• Mes Rites ..

    (30-12-2004)


    Cette danse a des vertus qui sans cesse font renaître
    Le feu en mon corps et la force en mon être
    Tel le métal au four, incandescent et souple
    Rouge de plaisir lorsque nos sens s'accouplent
    Je perçois l'infini désir de ta chair
    Mêlant à l'envie l'Eden et l'Enfer
    Fiévreuse volupté déracinant les corps
    Pour ne laisser paraître que deux êtres morts
    Morts de s'être enlacés au fort de la tourmente
    Epuisés d'une étreinte tel l'amant à l'amante
    Confinés alors en leur quintessence
    Tel le phœnix prêt à la renaissance
    Amie tu me délivres de mes liens
    Par ce baiser je me fais tien
    Que le sang à nos lèvres signe ce pacte
    Que des scribes anciens en prennent acte


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :